Veste dite "Carmagnole"

  • Vers 1790 - 1800
  • Drap de laine rouge, drap de laine et chanvre rouge, doublure, toile de chanvre naturelle. Cocarde en coton, bleu, blanc, rouge.
  • GAL 1987.2.1
  • Acquisition Ville de Paris
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

La carmagnole est réputée être une veste en usage pendant la Révolution française portée par les sans-culottes, les ouvriers, les artisans et un petit nombre de membres de la Convention. Son nom dérive de La Carmagnole, chant et danse révolutionnaires, originaires de la région de Marseille. La chanson fut composée en 1792, sans doute après la prise du château des Tuileries (10 août).

Revendiqués par les sans-culottes, le chant, la danse et la veste courte sont identitaires de ce mouvement politique populaire. Le sans-culotte portait la veste à la place de l’habit et le pantalon au lieu de la culotte. Cette veste est ornée d’une cocarde, ornement militaire qui devint tricolore en 1789. Y sont réunis le blanc du royaume de France au  bleu et au rouge de la Ville de Paris.

Il n’est pas certain que cette veste soit, à proprement parler, une carmagnole mais elle est un exemple touchant de vêtement populaire. Son propriétaire a dû combiner deux draps de laine différents pour son élaboration ; l’étoffe la plus pauvre, en laine et chanvre, ayant été réservée au dos et aux manches. Il existe peu de vêtements modestes du XVIIIe siècle dans les collections  publiques car, trop usés, ils n’ont pu être conservés.

Auteur de la notice : Pascale Gorguet-Ballesteros