Robe "Soja", Anne-Marie Beretta

  • Anne-Marie Beretta

  • Don de Madame Anne-Marie Beretta
  • Automne - Hiver 1983 - 1984
  • Taffetas de fibres artificielles faconnées
  • GAL1988.141.1
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Anne-Marie Beretta fonde sa marque en 1974 et se rattache ainsi à la génération des « créateurs ». Après avoir été responsable de la création de costumes de scène chez Castillo elle entame une brillante carrière de styliste pour des sociétés comme Pierre d’Alby, Mac Douglas ou Oleg Cassini à New York. Elle se rend célèbre en dessinant des lignes de vêtement de pluie pour Ramosport – à partir de 1968 – et des manteaux amples et luxueux pour Max Mara.

Anne-Marie Beretta, souvent qualifiée d’architecte ou de sculpteur du vêtement, a développé une science savante de la coupe associée à la qualité des étoffes.  Son goût pour les tissus la pousse à expérimenter les textiles les plus innovants à partir de la fin des années 1970.

Ennemie des anecdotes et des ornements gratuits, elle dirige son travail vers l’épure et privilégie les lignes de forces. Ses créations les plus emblématiques font reposer leur architecture sur la construction d’épaules surdimensionnées qui évoquent les « executive women » des années 1980. La robe présentée a la force des croquis de la créatrice. Un drapé de soie artificielle façonnée à motifs gris et blancs sur un fond noir. Enroulée autour de la silhouette, l’étoffe est retenue en un drapé vigoureux au niveau de la taille d’où part une construction rayonnante. Ce modèle propose une lecture moderne et très rigoureuse de la mode des années 1930 et  de l’enseignement de Vionnet ou d’Alix. Cette robe du soir, très théâtrale, qui semble créée pour une diva ou une star hollywoodienne, rappelle le passé de créatrice de costumes de scène d’Anne-Marie Beretta.

Auteur de la notice : Laurent Cotta