Habit d'homme, trois pièces

Habit, gilet, culotte

  • Vers 1730 - 1740
  • Habit : velours de soie brun, lampas lancé, broché, toile de lin crème glacée, soie, doublure sergé de soie brun, broderies au passé, filés et frisés d’argent doré, boutons en bois recouverts de paillons et filés d’argent dorés. Décor brodé à disposition. Gilet: lampas lancé, broché, soie, doublure, petit façonné, soie, crème, boutons en bois recouverts de filés d’argent dorés. Culotte : velours de soie brun, doublure, toile de lin et coton grattée crème, taffetas de soie marron.
  • GAL 1995.104.Xabc
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Cet ensemble de trois vêtements, habit, gilet, culotte constitue la tenue de base de tout bon vestiaire masculin au XVIIIe siècle. Le matelassage de l’habit et la doublure en toile grattée de la culotte suggèrent une utilisation hivernale. L’ensemble n’a pas de provenance connue mais la qualité des ses étoffes, de sa confection et la richesse de ses broderies le désignent comme un costume destiné à un aristocrate appartenant au plus haut niveau d’un milieu de cour.  Le velours de soie comme l’étoffe façonnée à décor dit de dentelle,  tramée  de fils d’argent doré, sont placés au sommet de la hiérarchie des textiles destinés aux vêtements de cour. La broderie  traverse véritablement le tissu de l’habit, le long des devants, des basques, au niveau des poches et sur les parements des manches ce qui implique une utilisation de fils d’or conséquente. Ce costume provient de la collection de François Flameng (1856-1923), peintre, illustrateur, professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Paris, membre et donateur de la Société de l’Histoire du Costume.

Auteur de la notice : Pascale Gorguet-Ballesteros