Habit d’académicien d’Alfred de Musset

  • 1852
  • Drap de laine noir, broderies de fils de soie vert foncé et vert clair à motifs de branches d’olivier
  • GAL1991.33.X
  • Fonds ancien
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Créé par la constitution de l’An III (1795), l’Institut de France est une recomposition, avec ses cinq classes, des académies royales, supprimées deux ans plus tôt. Tout au long du XIXe siècle, ses membres élus incarnent l’élite intellectuelle de la France. Les séances de réception des nouveaux membres font partie d’ailleurs des événements mondains les plus courus par le Tout-Paris.

Depuis sa fondation, les membres de l’Institut revêtent un uniforme civil en drap noir brodé de branches d’olivier dont la forme n’a subi que très peu de variantes. Porté encore  aujourd’hui, le célèbre « habit vert » incarne avec poésie, par son anachronisme même, le caractère atemporel et pérenne de l’institution.

Au-delà de sa conformité à un type, l’habit du célèbre poète et dramaturge romantique Alfred de Musset (1810-1857) est une pièce particulièrement émouvante : en effet, lui qui était le parangon de la bohème artiste des années 1830, est finalement devenu sous le Second Empire un artiste « officiel » fournissant des pièces de commande pour la cour. Son habit, reçu lors de son élection en 1852 à l’Académie française, constitue dès lors le symbole mélancolique de l’embourgeoisement de toute une génération.

Auteur de la notice : Alexandra Bosc