Gilet "Voltaire et Rousseau"

Gilet d'homme au décor "Voltaire et Rousseau"

  • Don de Christian Galea
  • Vers 1790-1795
  • Taffetas de soie crème, doublure et dos toile de lin et coton blanc, broderies au passé plat, fils de soie polychromes, filés argent, boutons en bois recouverts de taffetas brodé. Décor brodé à disposition.
  • GAL 1962.108.385
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

La forme droite de ce gilet, à petit col et à poches fendues, permet de le dater des années 1790-1795. Son décor vient confirmer cette datation. Les deux philosophes François-Marie Arouet dit Voltaire (1694-1778) et Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) sont décédés la même année. Mais en 1794, les cendres de Rousseau sont ramenées d’Ermenonville, où il est décédé, pour être installées en grande pompe au Panthéon, dans un monument faisant face à celui de Voltaire. Ainsi que l’illustre ce gilet, les deux ennemis dans la vie sont réunis pour l’éternité par la Révolution. Les gilets d’homme avaient au XVIIIe siècle cette fonction pittoresque d’évocation des évènements politiques, sociaux et artistiques ainsi que des tendances du moment, goût de l’exotisme, du voyage, du discours amoureux. Les dessinateurs devaient conserver dans leurs ateliers quantité de gravures qui pouvaient être utilisées rapidement, suivant le moment. Ainsi, le buste brodé de Rousseau est inspiré d’une gravure de l’artiste Claude-Henri Watelet (1718-1786). Le sérieux de l’évocation des deux personnalités intellectuelles françaises est ici tempéré par l’exotisme du passé plat, point de broderie très apprécié en Chine.

Auteur de la notice : Pascale Gorguet-Ballesteros