Éventail plié "L'enlèvement des Sabines"

  • Sangiorgio

  • Signé et daté : « Sangiorgio fecit. 1766 »
  • Don de la Société de l'Histoire du Costume
  • 1766
  • Provenance : Italie
  • Feuille en canepin gouaché, monture en ivoire repercé, gravé, sculpté, doré, rivure en pierre du Rhin ; quatorze brins et deux panaches. Ecrin en peau vert foncé, doublé satin et velours crème.
  • GAL1993.300.1AB
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Décor feuille face : L’Enlèvement des Sabines, des soldats romains s’emparent des Sabines dans un décor architectural antique.

Décor feuille dos : vestiges antiques et des ornements de fleurs. Décor du cartouche central de la gorge : scène galante autour de l’autel de l’Amour.

La feuille de cet éventail de très belle qualité est ornée d’une reproduction inversée du célèbre tableau de Pierre de Cortone (1596-1669) L’Enlèvement des Sabines, réalisé en 1627-1629. Cette toile commandée par la famille de riches banquiers florentins Sacchetti est actuellement conservée dans les collections de la Pinacothèque Capitoline à Rome. De nombreuses reproductions de cette œuvre ont été réalisées sur les éventails dits du « Grand Tour ». Aux XVIIIe et XIXe siècles, les jeunes gens de l’aristocratie, notamment britannique et allemande, parcourent l’Europe et tout particulièrement l’Italie, afin de parfaire leur éducation. Au cours de leur voyage initiatique, ils visitent les vestiges antiques et acquièrent de nombreuses œuvres d’art. Les éventails font partie de ces souvenirs qu’ils rapportent dans leur pays à la fin de leur périple. 

Auteur de la notice : Marie-Laure Gutton