Dessins de collection de l'été 1938, Maison Alix

  • Maison Alix

  • 30x18,2 cm
  • Don de la Fondation Pierre Bergé / Yves Saint Laurent.
  • Été 1938
  • Gouache et crayon sur papier ; encre et échantillon de jersey de soie sur papier quadrillé.
  • GAL211.E.5.24 et GAL211.E.5.21
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Ces deux dessins de collection, portant les numéros 66 et 100 ne sont pas de la main de mademoiselle Alix – connue sous le nom de madame Grès à partir de 1942 - mais de celle d’une dessinatrice ou d’un dessinateur appartenant à sa maison de couture.

Ils sont tous les deux de même facture : même élongation de la silhouette chère à la créatrice et aux canons de l’époque tout comme les hanches et  les épaules carrées. La taille est marquée, ou plutôt enveloppée par l’étoffe dont l’élasticité souligne la morphologie. Le jersey de soie, matériau de prédilection de madame Grès, est rendu dans toute sa fluidité et son poids particuliers. Comme ces dessins en témoignent, les qualités de cette étoffe permettaient à la couturière de modeler le corps sans avoir recours aux traditionnelles pinces de hanches ou de poitrine qu’elle jugeait ennuyeuses et ordinaires leur préférant des coupes savantes dont elle avait le secret, éloignées de toute orthodoxie et souvent inspirées par l’art du sculpteur.

L’étiquette en papier quadrillé portant l’échantillon de jersey de soie mentionne le prix de chaque modèle : 2900F pour la robe du soir blanche et 3300F pour la robe du soir bicolore.

Auteur de la notice : Laurent Cotta