Corset de sport

  • Vers 1875
  • Coton, laine, surpiqures de coton, attaches métalliques, baleines.
  • GAL2003.112.X
  • Fonds ancien du musée
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Dans les années 1870, le corset est devenu la base de la silhouette féminine : les femmes portent des corsets en toutes circonstances - le matin, au bal, pour faire de la natation, de la gymnastique…

Ce corset de sport a une valeur documentaire exceptionnelle. On peut, grâce à lui, nuancer la lecture des goûts d’une époque en le comparant à ses équivalents. Il nous permet de mesurer les écarts de style qui s’échelonnent entre les tenues formelles, élégantes, et les vêtements pratiques. Il est rendu plus confortable qu’un corset de jour par ses larges bretelles et, en prévision des mouvements de la gymnaste, un renfort a été placé milieu dos dont le fond est arrondi. Le busc frontal est doublé et six fanons de baleines forment deux goussets pour accueillir la poitrine. Le jupon peut être fixé par un crochet métallique – ce qui se retrouve dans tous les corsets du moment. La toile de coton bleu est glacée et bordée d’une tresse de laine rouge. La structure de la pièce, le baleinage, se dessinent parfaitement sous le bleu uni : la technicité du corset devient un motif. Il est intéressant de noter que les codes visuels du vêtement sportif – couleurs dynamiques, contrastées, simples et voyantes, se mettent en place dès la spécialisation de ce vestiaire.

Auteur de la notice : Anne Zazzo