Capuchon, Madeleine Panizon

  • Madeleine Panizon

  • Etiquette : « 132 »
  • Don de madame Madeleine Buisset
  • 1925
  • Jersey suédé couleur brique, fermeture à glissière bordée d’œillets métalliques et de petits boutons ronds et plats métalliques.
  • GAL1958.9.8
  • Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

La modiste Madeleine Panizon, de son vrai nom Madeleine Buisset, s’est installée rue de Ponthieu à Paris dans les années 1920.

Si elle apparaît peu dans la presse, elle est pourtant une créatrice parisienne de renom particulièrement audacieuse et inventive. Elle propose à sa clientèle, notamment à la marquise de Lubersac, des chapeaux d’une grande originalité, des casques ornés de glands de passementerie, de broderies, de boutons d’argent ou surmontés d’épines évoquant ainsi un porc-épic. En 1925, elle présente ses créations à l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes et remporte le prix d’honneur avec ce capuchon d’automobile ou d’avion « en duvetine rubis, éclairé de gribiches d’argent, voilant le cou et les oreilles » comme décrit dans L’Art et la Mode du 4 juillet 1925. Elle en fait don au musée en 1958.

Preuve de la renommée de cette modiste, Paul Poiret fait appel à elle pour créer les coiffures devant accompagner ses robes lorsqu’il ferme son atelier de chapeaux au début des années 1920. Elle met alors toute son audace au service du grand couturier.

Auteur de la notice : Marie-Laure Gutton