Les Années Folles 1919 - 1929

vue de l'affiche Les années folles

Lucien Lelong, 1927. Byzance, manteau du soir. Photographie : Egidio Scaioni / Collection Galliera. Design Labomatic, Paris.

Du 20 octobre 2007 au 30 mars 2008

La mode des années folles reflète, au sortir de la Première Guerre mondiale, l’appétit d’une décennie éprise de mouvement, de vitesse et de frénésie. L’esprit du temps est à l’émancipation des femmes et de leur corps.

Le style de vie est moderne : avion, voiture, loisirs de plein air et danses endiablées. Sur un rythme de charleston, ces années folles révèlent en même temps que les chevilles, puis les genoux, une mode cheveu court et chapeau cloche, taille basse et forme tubulaire... Au-delà de ces clichés, c’est l’avènement d’une mode libérée, facile à vivre.

Dancing, carlingue d’avion, paysage en trompe-l’œil, les tableaux scénographiés de l’exposition sont une invitation à partager vingt-quatre heures de la vie d’une parisienne élégante. La femme des années 20 éprouve la souplesse et l’aisance de vêtements calqués sur le vestiaire masculin ou sportif — sweater, ensemble en maille, pyjama... Elle connaît l’ivresse de conduire une automobile, la liberté de se couper les cheveux, de se maquiller, de fumer en public et de s’afficher en «garçonne».
Les sœurs Callot, Chanel, Heim, Jenny, Patou, Poiret, Talbot, Worth sont parmi les grands noms présents dans l’exposition, de même que Lanvin, avec l’évocation du Pavillon de l’Elégance (Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925, à Paris).