Vogue Paris Foundation Gala 2016

Le Gala de la Vogue Paris Foundation, édition 2016. © Caroline Chenu / Galliera

Le Gala de la Vogue Paris Foundation, édition 2016. © Caroline Chenu / Galliera

C'était le 5 juillet 2016. Le Palais Galliera accueillait, pour la troisième année consécutive, le gala de la Vogue Paris Foundation qui, chaque année, permet de lever des fonds pour l'enrichissement des collections du musée de la Mode de la Ville Paris. Cette année, les nouvelles acquisitions sont présentées au public dans le parcours de l'exposition en cours "Anatomie d'une collection". Les œuvres se distinguent par un cartel blanc, le public peut les découvrir durant une semaine, jusqu'au dimanche 10 juillet inclus.

C’est désormais une tradition. Pour la troisième année consécutive, la Vogue Paris Foundation organise sa soirée de gala dans l’enceinte extraordinaire du Palais Galliera, avec la participation des plus grandes maisons et des principaux acteurs de l’univers de la mode afin d’étoffer les collections contemporaines du musée de la Mode de la Ville de Paris. Au coeur de la semaine de la haute couture, sous le ciel étoilé de la capitale, ce prestigieux dîner est une joyeuse occasion d’allier l’utile au très agréable, comme en témoigne le souvenir des deux éditions précédentes. Grâce à la générosité de tous, bienfaiteurs et donateurs, et à l’implication et l’enthousiasme d’Olivier Saillard, notre hôte, la voilure des collections du Palais Galliera se déploie davantage chaque année pour refléter avec toujours plus d’éclat les évolutions de la mode dans toute leur modernité et leur créativité. Je suis très heureuse de vous retrouver ce soir et vous remercie sincèrement d’être à nos côtés pour ce que je peux qualifier désormais de notre «rendez-vous de l’été». Je compte sur votre engagement, votre ferveur et votre sourire pour une fois encore faire de ce moment privilégié une réussite. Et fêter avec élégance et légèreté Vogue, la mode et la ville de Paris. — Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris

Une robe "Delphos" de Mariano Fortuny ayant appartenu à Oona Chaplin, un modèle de velours porté par la comédienne Ellen Terry, une robe volante du XVIIIe siècle que l’épouse de l’ambassadeur de Venise, proche de Jean-Jacques Rousseau, eut l’honneur de revêtir, tous ces atours rares et précieux, non seulement de par les griffes qui les paraphent mais de par leurs prestigieuses propriétaires, sont sur le point d’intégrer les collections du Palais Galliera. Grâce à la Vogue Paris Foundation, chaque année, le patrimoine du musée s’enrichit de pièces inestimables hier encore inabordables. A la faveur de cette initiative, nous pouvons notamment acquérir cette année l’exceptionnelle correspondance que Colette, l’écrivain, entretint avec Lucien Lelong, le couturier chic des années 30. Des modèles Azzedine Alaïa et Martin Margiela, témoins fondamentaux de la création, viennent s’insérer dans ce programme d’acquisition. Les maisons de couture et de prêt-à-porter sont également nombreuses à prouver leur bienveillance en offrant des pièces d’une exécution rare. Elles constituent un miroir exact de la création contemporaine. Le Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, remercie avec gratitude l’ensemble des bienfaiteurs, leur générosité sans égale, leur engagement dans l’accroissement des collections et la préservation d’un patrimoine en devenir qu’il convient de sauvegarder dès aujourd’hui.  —  Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera

Le Palais Galliera remercie très chaleureusement Vogue Paris et l'ensemble des maisons de couture et de prêt-à-porter, donatrices et bienfaitrices, pour leur grande générosité : Armani, Balenciaga, Bottega Veneta, Burberry, Chanel, Chloé, Dior, Gaultier Paris, Givenchy, Gucci, Hermès, Isabel Marant, Lanvin, Louis Vuitton, Miu Miu, Mugler, Nina Ricci, Prada, Rick Owens, Saint Laurent, Sonia Rykiel, Swarovski, Valentino, Versace.


> LES OEUVRES ACQUISES AVEC LE SOUTIEN DE LA VOGUE PARIS FOUNDATION : 

. Les donations : 

Balenciaga, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016 : Passage n° 1. Tailleur à veste "Sablier" et jupe fendue en laine mini pied-depoule noir et blanc. Vareuse en crêpe de soie fluide blanc. Bracelet "Cufflinks" en métal et résine noire et or. Cuissardes "Boudoir" en velours stretch et cuir verni noir.
Balmain par Olivier Rousteing, Prêt-à-porter, automne-hiver 2015 : Passage n° 35. Robe courte. Broderie sur base velours.
Bottega veneta, 2000 : Sac "Cabat" en cuir nappa double face Intrecciato tressé à la main d’une seule pièce, couleur Espresso.
Burberry, Resort 2016 : Trench-coat en coton satiné Burberry avec des broderies graphiques.
Chanel par Karl Lagerfeld, Haute couture, printemps-été 2016 : Passage n° 34. Ensemble composé d’un top et d’une jupe en mousseline plissée brodée de 100 500 éléments : marguerites en perles, toupies en cristal, bois et argent, paillettes en raphia et fil d’argent. Boucle d’oreille bijou abeille, pochette en cuir métallique brodé de 2 200 éléments et escarpins compensés en liège et satin.
Chloé par Clare Waight Keller, Prêt-à-porter, printemps-été 2016 : Passage n° 24. Robe longue en crépon de soie ombrée teint artisanalement à Lyon selon une technique traditionnelle. 
Chloé par Karl Lagerfeld, Prêt-à-porter, printemps-été 1984 : Robe "Célèbre" en crêpe de soie envers satin bleu nuit, haut entièrement brodé de sequins argent, fermeture asymétrique sur l’épaule gauche par un panneau plissé orné d’un anneau serti de strass. Fermeture à glissière côté gauche, fente sur le côté droit.
Dior, Haute couture, printemps-été 2014 :  Passage n° 31. Robe du soir en tulle découpé au laser. Jupon, paire de mocassins en cuir argenté.
Gaultier Paris, Prêt-à-porter, automne-hiver 2011-2012: Robe trench.
Givenchy par Riccardo Tisci, Haute couture, automne-hiver 2010 : Passage n° 9. "Flor de Muerto". Robe longue, combinaison et ceinture corselet. Tulle blanc cassé rebrodé de motifs dentelle tridimensionnels "porcelaine", pierres d’albâtre, cristaux et perles sertis dans le tulle, porté avec une ceinture corselet assortie et une combinaison en maille de soie côtelée.
Gucci par Alessandro Michele, Prêt-à-porter croisière 2016 : Passage n° 15. Robe brodée en dentelle avec broche fleur en soie.
Hermès par Nadège Vanhee-Cybulski, Printemps-été 2016 : Passage n° 20. Robe à plis couchés en jacquard de soie bandana éperon d’or bleu smalt. Ceinture en veau Evercalf bleu noir, mules et bracelets de cheville en veau lisse sarrasin.
Isabel Marant, Prêt-à-porter, printemps-été 2016 :  Passage n° 35. Ensemble robe, top et jupe en soie et lamé.
Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, Prêt-à-porter, printemps-été 2016 : Passage n° 34. Manteau en cuir peint et low boots en veau blanc travaillé en relief. 
Miu Miu, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016 : Passage n° 10. Tailleur jupe en denim, sac en tissu gobelin et cuir, souliers en velours et cuir verni.
Mugler, Prêt-à-porter, printemps-été 1986 "Été Sahara" : Combinaison anatomique en popeline de coton blanc surpiquée de fils de cuivre.
Prada, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016 :  Passage n° 5. Manteau, robe, corset et ceinture à double mousqueton maintenant deux porte-clés et un agenda. Collants et sandales.
Rick Owens, Prêt-à-porter, printemps-été 2016 : Passage n° 37. Veste à harnais, combinaison et bottes, veste, bikini et paire de bottes. Organza de soie, cuir nappa, Nylon.
Sonia Rykiel par Julie de Libran, Prêt-à-porter, printemps-été 2016 : Passage n° 39. Robe débardeur, bracelet et paire de mules compensées. Maille sequins, ruban en organza et plumes, paire de mules compensées glitter.
Valentino par Pierpaolo Piccioli et Maria Grazia Chiuri, Haute couture, printemps-été 2016 : Passage n° 1. "Isadorable", robe ailée de mousseline mauve poudrée, plissée et imprimée d’or antique. Bijou de pied en métal doré et bijou de tête constitué d’un serpent en métal doré réalisé par Harumi Klossowska de Rola pour Valentino.
Versace, Prêt-à-Porter, printemps-été 2016 : Passage n° 28. Robe manches longues en jacquard de soie noire, ceinture noire à boucle Medusa en métal et sandales plateforme en cuir avec attaches Medusa. 

. Les acquisitions : 

> Mode
Robe volante (sans griffe) en lampas de soie lancé broché, tramé de fils d’argent, filés et ondés, vers 1730 : acquise avec le concours de la Ville de Paris et du fonds du patrimoine.
Azzedine Alaïa, Prêt-à-porter, printemps-été 1984 :  Robe fourreau à capuche en jersey Racine bordeaux.
Azzedine Alaïa, Prêt-à-porter, automne-hiver 1985 : Robe fourreau décolletée en jersey cerise.
Azzedine Alaïa, Prêt-à-porter, automne-hiver 1985 :  Robe fourreau à dos nu en jersey noir.
Azzedine Alaïa, Prêt-à-porter, automne-hiver 1986 :  Robe fourreau à capuche en jersey d’acétate vert de gris moiré.
Azzedine Alaïa, Prêt-à-porter, printemps-eté 1983 : Robe de cocktail en cuir chair riveté.
Azzedine Alaïa, Prêt-à-porter, printemps-eté 1986 : Ensemble body et jupe lacée en jersey d’acétate violet.
Comme des Garçons, Prêt-à-porter, printemps-été 2016 : Passage n° 10. Robe en satin et velours bleu roi à effet moiré.
Comme des Garçons, Prêt-à-porter, printemps-été 2016 : Passage n° 15. Robe en satin bleu roi à effet moiré, plumes d’autruche.
Comme des Garçons, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016 : Passage n° 16. Robe à volants étagés en satin imprimé de fleurs.
Junya Watanabe, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016 : Passage n° 20. Ensemble robe en jersey contrecollé Néoprène, T-shirt, leggings et ballerines.
Junya Watanabe, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016 : Passage n° 30. Ensemble robe en jersey contrecollé Néoprène, T-shirt, leggings et ballerines.
Mariano Fortuny, vers 1910-1920 : Veste en velours de soie bleu roi imprimé or ; bordure en velours de soie marron imprimé or ; doublure en ottoman de soie beige.
Mariano Fortuny, 1945-195 : Robe «Delphos» ayant appartenu à Lady Oona Chaplin en toile de soie blanche plissée, perles en verre de Murano blanches, jaunes et bleues. 
Mariano Fortuny, vers 1910 : Robe «Eleonora» ayant appartenu à Ellen Terry en velours de soie bronze vieil or imprimé or. Toile de soie marron plissée. Perles en verre de Murano. 
Martin Margiela, Prêt-à-porter, automne-hiver 1989 : Gilet long en lainage chevrons et dos court en toile de coton.
Martin Margiela, Prêt-à-porter, printemps-été 1996 : Ensemble corsage et jupe trompe-l’oeil en jersey imprimé.
Martin Margiela, Prêt-à-porter, printemps-été 1996 (rétrospective de 1999) : Robe trompe-l’oeil en jersey imprimé.
Martin Margiela, Prêt-à-porter, printemps-été 1998 : Veste plate en toile de laine.
Martin Margiela, Prêt-à-porter, printemps-été 2005 : Jupe robe horizontale en crêpe brodé.
Noir Kei Ninomiya, Prêt-à-porter, automne-hiver 2016 : Passage n° 33. Robe en crêpe et tulle frangé.
Suzanne Bertillon, Haute couture, vers 1922 : Manteau dalmatique en voile de soie noire imprimée or à la planche de motifs en amande. Perles de verre blanches aux extrémités. 
> Archives
Correspondance de Colette à Lucien Lelong, 1925-1953 : Cet ensemble comporte 92 lettres, cartes postales, billets et un télégramme témoignant de l’amitié, de l’intimité et de la collaboration entre Colette et le couturier Lucien Lelong. 
> Photographie
Paolo Roversi, Sharon, 1996 : Tirage dye transfer d’époque. 
> Arts graphiques
Tony Viramontes, Janice Dickinson, 1982 : Fusain et gouache sur papier (non signé).
Tony Viramontes, Mannequin portant un chapeau de Stephen Jones pour Jean Paul Gaultier, 1984 : Fusain sur papier (non signé).
Tony Viramontes, Violeta Sanchez, 1984 : Fusain et gouache sur papier (signé). 
-

> EN SAVOIR +  :
. Bonus photos : Le photocall, le diaporama du gala
. Bonus vidéos : "Anatomie d’une robe par Olivier Saillard, la robe Delphos de Mariano Fortuny", "Anatomie d’une robe par Olivier Saillard, la robe trench de Jean Paul Gaultier"
La Vogue Paris Foundation est sur les réseaux sociaux : #vogueparisfoundation 

> CONTACTS PRESSE :
Agence PR Consulting : Nathalie Ours, 01 73 54 19 53 / nathalieours@prconsultingparis.net
Condé Nast international : Nicky Eaton, 020 7152 3377 / nicky.eaton@condenast.co.uk
Palais Galliera : Anne de Nesle & Caroline Chenu, 01 56 52 86 08 / presse.galliera@paris.fr